• slidebg1
  • slidebg1
  • slidebg1
  • slidebg1

Thématique

Cette année, l’organisation des Jeux de Génie 2018 vous invite à venir conquérir les différents obstacles existants dans la profession d’ingénieur. Les participants se verront donc confrontés à une multitude de défis divers variant d’un domaine à l’autre.

En effet, il ne suffit pas d’être performant seulement techniquement pour bien conquérir les obstacles de notre métier, il faut aussi performer dans le domaine social et dans le domaine culturel. Afin de bien réussir, chaque université sera amenée à tisser des liens avec les autres futurs ingénieurs, créer des alliances et surmonter les épreuves, le tout dans un esprit de fraternité et d’entraide.

Serez-vous digne des plus grands conquérants de l’histoire ?

Êtes-vous prêt à venir représenter votre Université afin de conquérir la mythique coupe des Jeux ?

3 au 7 Janvier 2018

nos partenaires

Documents officiels

Plan de partenariat( FR / EN )

Cahier machine (FR / EN)

(.SKP / Images)

Cahier du participant (À venir)

Cahier des compétitions (À venir)

Les hommes de génie sont des météores destinés à brûler pour
éclairer leur siècle.

- Napoléon Bonaparte -

Pause historique

C’est à l’Université Laval en 1990 qu’ont eu lieu les tout premiers Jeux de Génie du Québec. Depuis leurs débuts, il y a maintenant 27 ans, il s’agit d’une compétition interuniversitaire qui donne aux étudiants des facultés de génie de la province l’occasion de se côtoyer dans un esprit de franche camaraderie. Depuis sa création, la notoriété de l’évènement n’a cessé de croître au sein de la communauté étudiante du Québec. La relève la plus talentueuse, la plus motivée et la plus engagée du Québec s’y retrouve. C’est sous l’égide de la Confédération pour le Rayonnement Étudiant en Ingénierie du Québec (CREIQ) que les Jeux sont organisés.

Comité organisationnel 2018

  • Jonathan Fleurent

    Président

  • Delphine Vaillancourt

    Vice-présidente partenariats

  • Gabriel Denis

    Vice-président logistique

  • Nicolas Anctil

    Vice-président finances

  • Matthieu Sylvain

    Vice-président social

  • Dominic Otis

    Vice-président machine

  • Gabrielle St-Georges

    Vice-présidente compétitions

  • Jean-Michel Néron

    Vice-président commmunications

  • John Dinan

    Co-Chef parrain

  • Alexandre Emond

    Co-Chef parrain

Les compétitions

Compétition de la machine robotique

La compétition de la machine robotique est l’épreuve maîtresse des Jeux de Génie. Elle consiste en un défi lancé trois mois avant la compétition. Le défi : fabriquer une machine robotique autonome et intelligente qui surmontera les diverses épreuves du parcours donné. La fabrication de cette machine nécessite la formation d’équipes multidisciplinaires qui devront investir beaucoup de temps afin d’en arriver à un prototype des plus compétitifs.

Les équipes de chacune des délégations devront œuvrer d’ingéniosité, de créativité en plus de développer la synergie nécessaire afin de créer une machine robotique qui sera à la hauteur des attentes des juges tout en respectant les devis. Les participants de la compétition de la machine robotique doivent donc mettre à profit leurs connaissances acquises en ingénierie en plus de devoir administrer un budget consacré à l’achat des ressources matérielles et d’élaborer les transformations nécessaires à apporter afin de faire de leurs idées une réalité.

La compétition de la machine robotique est un évènement fortement médiatisé ouvert au public et fait la fierté des participants et des organisateurs.

Compétitions académiques

Les épreuves académiques se déroulent tout le long d’un avant-midi, sur une période de quatre heures durant laquelle les équipes doivent répondre à un questionnaire théorique et réaliser une épreuve pratique qui prend la forme d’un montage, d’une expérience de laboratoire ou d’une étude de cas reliée à un domaine spécifique de l’ingénierie. Pour ce faire, chaque délégation disperse ses effectifs en plusieurs équipes en fonction des spécialités d’ingénierie proposées pour les différentes épreuves académiques de la compétition. Pour les participants, ces compétitions sont l’équivalent d’un examen récapitulatif de l’ensemble de leur formation. Un défi à la hauteur de la relève de demain en ingénierie! Il est également possible pour le partenaire d’un concours académique de définir la tâche à accomplir par les participants. Le commanditaire pourra ainsi jouir d’une visibilité accrue auprès des futurs ingénieurs appartenant au domaine d’activité évalué.

Compétitions sportives

C’est en s’inspirant de l’adage «un esprit sain dans un corps sain» que les compétitions sportives se sont frayées une place au sein du programme de la compétition. Bien que les participants aux Jeux de Génie soient reconnus pour leurs habilités académiques, les épreuves sportives leur permettent aussi de démontrer leur polyvalence. Les compétitions seront non seulement axées sur les habiletés athlétiques individuelles mais également sur l’esprit et l’effort d’équipe, deux des valeurs les plus importantes de la compétition.

Compétitions culturelles

Pour ajouter un peu de divertissement à toutes ces épreuves, des compétitions culturelles sont au rendez-vous. La compétition d’improvisation permet de découvrir les talents cachés de quelques uns des participants durant une soirée haute en couleurs prévue à cette fin. Les débats oratoires, quant à eux, permettent à deux participants de chaque université de démontrer leurs talents d’orateurs. Ceux-ci doivent tenter de convaincre les juges que leurs arguments supplantent ceux de leurs adversaires. Il y a également la compétition de génie en herbe, qui, elle, permet à quatre délégués de chaque école d’utiliser leurs connaissances générales afin de répondre le plus rapidement possible aux questions de l’animateur du match. Finalement, il ne faut pas oublier la soirée des connaissances générales qui permet à tous les participants de faire valoir leurs talents en mettant à l’épreuve leur culture et leur érudition.

universités participantes

Nous rejoindre