Les Jeux de Génie du Québec, c'est la plus grande compétition d’ingénierie au Québec et le plus important rassemblement étudiant de génie de la province.

Les participants et participantes devront mesurer leurs habiletés académiques, techniques, sportives et sociales au cours de cette compétition. Ils devront faire preuve d’esprit d’équipe et de dépassement personnel afin de surmonter les défis auxquels ils feront face lors de cet événement.

La machine

La compétition de la machine robotique est l’épreuve maîtresse et le défi le plus difficile à relever des Jeux de Génie. Il s’agit de la seule compétition où les délégations travaillent à sa réalisation tout l’automne précédant les Jeux. Le défi : fabriquer une machine robotique intelligente qui surmontera les diverses épreuves d’un parcours prédéterminé en un temps donné. La fabrication de cette machine nécessite la formation d’équipes multidisciplinaires qui devront investir beaucoup de temps afin d’en arriver à un prototype des plus compétitifs.

Chaque équipe devra œuvrer d’ingéniosité et de créativité en plus de développer la synergie nécessaire à la création d’une machine robotique à la hauteur des attentes des juges tout en respectant les devis. Les participants et participantes de cette compétition mettront donc à profit leurs connaissances acquises en ingénierie en plus d’administrer un budget consacré à l’achat des ressources matérielles et d’élaborer les transformations pour faire de leurs idées une réalité.

La compétition de la machine robotique est un événement fortement médiatisé ouvert au public et fait la fierté des délégations et du comité organisateur.

La compétition entrepreneuriale

La compétition d'entrepreneuriat est une nouvelle épreuve qui va mener ses participants à mettre en pratique des compétences connexes et importantes dans un milieu innovant. Il s’agit de l’une des deux compétitions qui requiert une forte préparation avant l’arrivée aux jeux de génie.

L’épreuve, qui se divise en trois volets, comprend le développement et la production d’un prototype pour un nouveau produit qui répond à une problématique prédéfinie, la rédaction d’un plan d’affaires afin de justifier le choix du produit, sa viabilité, et sa mise en œuvre du point de vue d’une entreprise émergente, ainsi que la préparation d’un court discours de vente afin de convaincre des juges qu’il s’agit de la meilleure solution pour la problématique.

Les participants devront avoir complètement terminé le prototype ainsi que le plan d’affaires avant leur arrivée aux Jeux de Génie. Le “pitch” de vente sera effectué devant un groupe de 3 à 5 juges qui choisiront par la suite les 5 meilleurs produits afin de donner la chance à ces universités d’effectuer leur présentation devant tous les participants des jeux de génie lors de la dernière journée.

Les compétitions académiques

Les épreuves académiques regroupent les six disciplines de génie les plus enseignés au Québec en plus de la catégorie génie-conseil. Les compétitions se déroulent lors d’un avant-midi durant lequel les équipes doivent répondre à un questionnaire théorique et réaliser une épreuve pratique qui prend la forme d’un montage, d’une expérience de laboratoire ou d’une étude de cas reliée à un domaine spécifique de l’ingénierie. Pour ce faire, chaque délégation se divise en sous-groupes composés de quatre à six personnes selon les champs de compétences des participants et participantes. Ces derniers relèvent ainsi un défi couvrant tous les sujets abordés au cours de leur formation universitaire. Un défi à la hauteur de la relève en ingénierie!

Les compétitions sportives

C’est en s’inspirant de l’adage « un esprit sain dans un corps sain » que les compétitions sportives se sont frayées une place au sein du programme de la compétition. La journée dédiée à ces épreuves est une occasion pour les délégations de se démarquer dans un domaine autre que celui de l’ingénierie et de démontrer leur polyvalence. Les tournois sportifs seront non seulement axés sur les habiletés athlétiques individuelles mais également sur l’esprit et l’effort d’équipe, deux des valeurs les plus importantes de la compétition.

Les compétitions culturelles

Pour ajouter un peu de divertissement à toutes ces épreuves, des compétitions culturelles sont au rendez-vous, soit l’improvisation, les débats oratoires et le génie en herbe. Elles permettent aux délégations de faire valoir leurs talents cachés et de partager leurs compétences complémentaires à celles nécessaires en ingénierie. La compétition d’improvisation s’avère une soirée énergique et haute en couleurs, où les équipes mettent à profit leur imagination, leur réceptivité et leur rapidité d’exécution. Les débats oratoires, quant à eux, permettent à deux participants ou participantes de chaque université de démontrer leurs talents d’orateurs. Ceux-ci doivent convaincre les juges en développant un argumentaire sur le vif qui supplantera celui de leurs adversaires. Puis, la compétition de génie en herbe oppose quatre membres de chaque délégation qui utiliseront leurs connaissances générales afin de répondre le plus rapidement possible à des questions de sujets variés.

Finalement, il ne faut pas oublier la soirée culturelle qui se déroule sous le format d’une soirée de réseautage. Il s'agit d'une occasion en or pour échanger et agrandir son réseau professionnel auprès des partenaires dans une ambiance des plus conviviales.