Les Compétitions

Compétition de la machine

La compétition de la machine est l’épreuve maîtresse des Jeux de Génie du Québec et, sans contredit, le défi le plus difficile à relever. Il s’agit en fait de la seule compétition où les concurrents travaillent à sa réalisation tout l’automne précédent les Jeux. Cette machine doit être en mesure de franchir un parcours prédéterminé, en un temps donné, tout en remplissant des fonctions bien précises, tel le déplacement d’objet, le contournement d’obstacles et la transformation d’énergie. Les participants doivent présenter leur réalisation devant public aux membres du jury qui évaluent autant le concept sous toutes ses facettes que le rendement de l’exécution finale.

Les participants, issus de différents programme de Génie, doivent mettre à profit leurs connaissances académiques et leur compétence en ingénierie et en gestion de projets. Ils doivent en plus d’administrer un budget et des ressources souvent limitées, afin d’en arriver à un produit des plus compétitifs.

Cette compétition, qui aura lieu au Centre d’Art d’Orford le 6 janvier 2015 devant les participants des Jeux, est aussi ouverte au public et aux médias.

  

Arcelor Mittal

Compétition multidisciplinaire

Cette compétition couvre plusieurs génies. En effet, les équipes formées d'étudiants de divers programmes de génie s’affrontent dans un défi pratique de haut niveau. Puisque les participants sont pour la plupart au terme de leur formation, cela rend l’application de leur connaissance encore plus intéressante.

  

Compétitions académiques

Les compétitions académiques sont divisées selon les six programmes en génie les plus enseignés au Québec. C’est donc en équipe de quatre à six personnes que se dispute simultanément une compétition pratique et théorique pour chacun des domaines. Les délégations doivent se diviser en sous-groupes selon leurs champs de compétences et relever un défi couvrant tous les sujets abordés au cours de leur formation.

  • Génie électrique
  • Génie informatique
  • Génie mécanique
  • Génie chimique
  • Génie civil
  • Gestion de projet - Nouveau!
  • Génie conseil

  

Compétitions sportives

La journée des compétitions sportives est une occasion pour les délégués de se démarquer dans un domaine autre que celui de l'ingénierie. Les tournois sportifs sont disputés durant une journée complète pendant laquelle les membres de chaque délégation démontrent leur endurance physique, leur force, leur agilité et leur esprit d’équipe.

  

Jeux unifiés

L'activité des Jeux unifiés est l’occasion pour les représentants des différentes délégations d’apprendre à mieux se connaître. Au premier jour des Jeux de Génie, à leur arrivée, des groupes composés de membres de chacune des délégations relèveront leurs premiers défis. À chaque station du parcours, ils devront réaliser de courtes épreuves en un temps limité.

 

Desjardins

Connaissances générales – Soirée 25e anniversaire

Le comité organisateur s’est donné plusieurs défis innovateurs dans leur mandat afin de rendre la 25e tenue des jeux mémorable. En primeur, la soirée 25e anniversaire présentera une version revisitée de la compétition Connaissances Générales. Au rendez-vous, une série de défis orchestrés afin de faire ressortir l’ingéniosité des délégations dans ce tournoi basé sur différentes émissions de jeux télévisés connus dans la lignée de « la guerre des clans ».

  

Génie en herbe

Chaque délégation forme une équipe de quatre participants qui participe au tournoi de génie en herbe et qui s’affrontent en équipe ou individuellement en répondant le plus rapidement à des questions couvrant plusieurs sujets.

  

Débats oratoires

L’ingénieur, dans ses fonctions, est souvent amené à présenter des projets à des clients ou à sa propre équipe. Il est donc nécessaire de mettre à l’épreuve ses talents d’orateur, qui permettent de faire valoir une opinion de manière efficace dans un environnement multidisciplinaire. Cette mise en situation force les participants à faire preuve de répartie, d’éloquence et de tact, tout en suivant un protocole précis. Effectivement, les participants s’affrontent deux à deux en développant un argumentaire sur le vif, selon une position et un sujet qui leur sont imposés.

  

Improvisation

De même que pour les débats oratoires, il est important pour le futur ingénieur de perfectionner ses talents d’orateurs et ses compétences sociales. À travers cette compétition, les équipes doivent faire preuve d’imagination, de réceptivité et de rapidité d’exécution.